Tu l’allaites encoooore !!!

6a00d8341d44e053ef01157148dca4970c-pi

 

 

 

 

 

 

 

Bon ok, allons-y une bonne fois pour toutes… Je ne ressentais pas spécialement le besoin vital de faire un papier à ce sujet, mais après tout j’écris bien sur les suppositoires et ma belle-mère, je peux quand même pondre un petit truc sur ce beau et vaste sujet qu’est l’allaitement ! Que serait un blog sur la maternité sans au moins un petit billet là dessus ?

Non que le sujet me rebute, loin de là, au contraire. Mais je vois chaque jour tellement de trucs sur l’allaitement défiler dans mon fil d’actu Facebook, qu’à force non seulement je n’ai plus du tout envie de cliquer sur le moindre lien à ce propos, mais surtout ça m’a ôté toute envie d’en dire quoique ce soit.

Entre les allaitements des stars sur Instagram, les recommandations de l’OMS reliées par toute la presse, les photos scandales (mon Dieu, quelle horreur, elle est prise en photo en train d’allaiter son fils qui a dépassé les 9 mois !!!), les centaines de milliers de billets de blogueuses… Y a de quoi avoir envie de tout, sauf de lire un énième topo là dessus.

Là c'est moi, encore prise en photo de bon matin alors que j'avais envie d'être peinarde...

Là c’est moi, encore prise en photo de bon matin au réveil, alors que j’avais envie d’être peinarde et n’avais pas encore bu mon café…

 

 

 

 

 

 

 

Alors promis je ferai court, mais bien (enfin je vais essayer…). Je n’aborderai donc pas les détails de mon parcours de maman allaitante. En deux mots, contrairement à ce que j’aurais pensé, tout s’est hyper bien passé. À tel point que j’allaite encore mon bébé de 11 mois et demi. Eh oui.

Je ferai donc vite : à tous ceux qui sont à deux doigts de tourner de l’œil quand je vous dis que j’allaite encore, je vous emmerde. Mais vraiment. Vous n’êtes pas méchant, je rigole toujours quand je vois votre air effarouché, et prends plaisir à vous répondre, quand vous me demandez jusqu’à quand je compte allaiter « oh je sais pas, jusqu’à 14-15 ans c’est bien non ? ». Je suis de bonne composition, j’essaie toujours de comprendre pourquoi les gens réagissent de telle ou telle façon. Je comprends, j’excuse, j’explique. Mais quand vous êtes le 45ème qui me dit « tu l’allaites encooooore ! » en deux semaines, j’ai très envie de vous dire « ouais, ça te pose un problème ? ». Et là je m’imagine en train de péter un plomb, la jeune maman hystérique qui craque « qu’est-ce que ça peut te foutre ? T’as quelque chose à redire ? Ça te choque ? C’est mon bébé ok, je fais ce que je veux et je ne te demande pas ton avis, fais un gosse déjà et on en reparlera ensuite ». Ouf. Pardon, fallait que ça sorte.

Voilà. Pourtant ce sont des gens gentils, des amis, de la famille… Je les aime alors je reste zen, et en fait ça finit par me faire sourire et surtout, ça me donne envie de les titiller. Limite avant je m’en foutais, je pensais presque un peu comme eux, à un moment « faut couper le cordon », etc., etc. Mais maintenant… maintenant, plus j’entends ce refrain, plus j’ai envie de les provoquer un peu. D’où la très pratique répartie du « je compte l’allaiter jusqu’à ses 14 ans ». Et bim. L’affaire est réglée, on sourit, et sujet suivant, merci au revoir.

C'est encore moi... très naturelle pour le casting d'une pub Timotei...

C’est encore moi… très naturelle, pour le casting d’une pub Timotei…

 

 

 

 

 

 

Oui mesdames et messieurs, j’allaite encore mon grand bébé. Mais bordel, c’est un BÉBÉ !!! Pas un adulte, pas un ado, ni même un petit enfant, un bébé !!!!!! MON bébé ! J’en reviens juste pas qu’on me fasse déjà la réflexion alors qu’il ne marche même pas, qu’il est encore petit, et que ça n’a rien de si extraordinaire. Je n’ose imaginer ce que devait entendre ma belle-sœur qui a allaité son aîné jusque… 2 ans et demi bien sonnés.

Quant à ceux qui pensent qu’allaiter un bébé tard c’est bizarre, tordu, malsain, que ça ne va pas l’aider en autonomie, qu’il faut couper le cordon (la phrase préférée) parce que sinon il va avoir des problèmes psychologiques, c’est vous qui avez un problème. Mon bébé est un bébé, je l’allaite, c’est aussi simple que ça.

Donc merci d’arrêter de prendre cet air choqué genre putain ça craint, essayez au moins de faire semblant de trouver ça normal, ce serait super gentil. Au pire, ne dites rien, si vraiment ça vous gêne.

Je ne vous en veux pas, je commence juste à en avoir assez. Et ça risque de ne pas s’arranger mon bébé grandissant. Va falloir vous y faire, car sinon c’est sûr, vous aurez droit au reportage photo choc dans 12 ans : « cette maman poste une photo d’elle sur Instagram en train d’allaiter son ado de 13 ans, ce qui suit va vous empêcher de dormir (VIDEO) ». Ne me tentez pas, je vous en prie. Pour la santé mentale de mon futur petit ado…
1101120521_600

5 réflexions sur “Tu l’allaites encoooore !!!

  1. lacafouine dit :

    le mien a bientôt 14 mois et je l’allaite encore aussi. Du coup je pense faire un mea culpa à ma soeur qui a allaité le sien jusqu’à 3 ans 1/2 et c’est moi qui lui disais « hannn tu l’allaites encooooore? ». Je me demande bien pourquoi elle ne m’a pas envoyé chier tiens.

    • Birdy dit :

      Haha, merci Lacafouine pour ton commentaire !! Je crois que devenir maman, c’est une grande leçon d’humilité : on apprend qu’on peut avoir plein de principes, plein de certitudes, et qu’en fait tout vole en éclat quand on vit le truc. Et que ça ne se passe pas comme on l’aurait prévu ou imaginé. Tu feras un petit billet sur ton mea culpa alors ??? 😀 Hâte de te (re)lire !

  2. Kimberly dit :

    c’est marrant comme on a tous un avis sur quelque chose, quand bien même on ne nous a rien demandé hein 🙂

    Et figures-toi que je suis quelqu’un et donc oui, j’ai aussi un avis haha. Ça ne me choque pas, moi. Y a des choses tellement plus « choquantes » chaque jour de par le monde et personne ne s’en émeut. Peuple hypocrite.

    À l’inverse, l’allaitement ne me tente absolument pas. Peut-être que cela changera le moment venu mais actuellement cette simple idée me révulse (et oui) et là je m’attire les foudres de bien des femmes: quoi, mais comment tu oses dire ça, ça me choque (ah tiens, ça aussi donc), c’est beau et naturel, et sain, et, et, et…bref, on ne va pas arrêter de vivre pour ça n’est-ce pas 🙂

    • Birdy dit :

      Eh oui, on a tous un avis sur tout. Mais ce qui est chouette, c’est quand justement ces avis changent parfois, au gré des expériences. C’est de l’empirisme, finalement. Peut-être que ton point de vue, ou plutôt ton envie (ou ta non-envie) changera le moment venu, comme tu dis, ou peut-être pas. On peut donc bien avoir des avis, mais des certitudes, ce n’est pas si simple ! Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, comme dit le proverbe. 😉

  3. Inconnue dit :

    Complètement le sujet qui aurait pu me faire sourire il y a quelques années quand moi-même je ne voyais pas des liens, photos, débats partout sur internet. Mais maintenant je trouve tout ça dommage et triste. Dommage qu’on ne puisse plus communiquer avec les gens qui ont un avis différent, dommage que les gens se déchirent, dommage que les mamans se sentent jugées et attaquées par une phrase aussi simple que « tu allaites encore? » ou peu importe leurs choix d’ailleurs car cela fonctionne aussi pour les non-allaitantes « tu n’allaites pas? » ou pour tous les sujets, triste qu’on doit finir avec des postes qui répondent violemment et parfois avec jugements à des questions qui ne se veulent parfois, souvent, pas méchantes. Il est certain que répondre 50 fois la même chose en 2 semaines peut être très frustant mais il faut garder à l’esprit que beaucoup, pour ne pas dire la majorité, ne savent pas, demandent par curiosité ou par étonnement, car ce n’est plus chose commune d’allaiter un enfant en France. Certains ont aussi un humour déplacé « oh mais ça va, je rigolais », et on comprend qu’on part trop vite au quart de tour. J’ai fini par apprendre que les réponses violentes ne changeront rien, ou pire, donneront une mauvaise image de l’allaitement et des mamans allaitantes alors qu’au contraire nous voulons faire évoluer les mentalités. J’ai compris que nous ne parlons et n’expliquons jamais dans le vide. Des fois nous expliquons 2 fois, 5 fois, 15 fois, 45 fois à la même personne (un peu comme on le fait avec nos enfants finalement) et un jour les paroles raisonnent, petit à petit, car non, ce ne sont pas des imbéciles. C’est comme l’éducation bienveillante, avec des personnes plus âgées. J’aimerais retrouver le temps où les réponses à « mais tu allaites encore?? » étaient « Oui, c’est mon choix pour mon enfant. Si tu veux nous pouvons en parler » ou « Oui c’est mon choix pour mon enfant, mais si tu préfères, nous en parlerons plus tard car on me pose trop de questions à ce sujet, je me sens blessée et j’aimerais faire une pause » plutôt que « ça ne te regarde pas, c’est mon enfant », « je t’emmerde », « qu’est-ce que ça peut te foutre franchement? », « Fais déjà un gosse? » (Ce qui peut s’avérer très difficile si la personne en question essaie d’avoir un bébé depuis des années…). Nous devons faire en sorte que les personnes se ressoudent, ré-apprennent à communiquer malgré la différence d’opinion, s’éduquent, ne se frustrent pas au premier « jugement ». Oui entre guillemets parce qu’au final quand on communique, on se rend compte que peu sont les personnes jugeantes, attaquantes ou qui cherchent à blesser. Elles ont juste du mal à exprimer leur étonnement/incompréhension face à quelque chose qu’elles ne connaissent pas. J’ai compris qu’il fallait respecter toutes les personnes et leurs opinions, vivre simplement et en douceur, ne pas se frustrer ou se sentir attaquée trop rapidement, qu’il ne fallait pas juger en retour pour arrêter les jugements, même si tout cela est agaçant, c’est ainsi que nous avancerons.
    À toutes je vous souhaite, un bel, long et paisible allaitement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *