Le débarquement

Landings_at_St_Aubin-sur-Mer

 

 

 

 

Cycle : 6
Jour : 26
Days post ovulation : 12
Ovulation : il y a 13 jours

Température : je ne sais pas. J’ai vainement essayé les courbes de tempé, et j’ai arrêté. Ce n’est pas pour moi. Je ne vais quand même pas mettre mon réveil à la même heure chaque matin, week-end compris, alors que je peux acheter pour 8,18 euros frais de port compris des tests d’ovu (et de grossesse en bonus !) sur internet, et que j’aime les grasses mat’. J’y pense déjà bien assez, donc j’attendrai que ma gynéco l’exige, pour me mettre un truc dans le derrière à la même heure chaque matin, avant d’avoir posé le pied par terre, avec le même thermomètre.

Soir du 26ème jour de mon cycle donc.

Elles arrivent.
Spottings de pré-règles : ces dernières seront là cette nuit ou demain matin. Fuck.
Fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck fuck.

Les inconvénients sans les avantages, comme l’a si justement dit une de mes copines de galère (sur internet parce que comme je vous l’ai dit, dans mon entourage faut croire que je suis la seule dans ce cas là !).

Je vais avoir mal au ventre, me tordre en deux pendant deux jours, comme chaque mois. C’était un gros avantage de la pilule : mes règles étaient devenues tellement faciles à vivre !

Cela explique au moins mon coup de blues de la journée. C’est dingue, à chaque fois ça me fait le même truc : envie de pleurer. Bon, je ne vais pas jouer le cliché de « elle a ses règles, elle est chiante et mélancolique », non non. J’ai surtout ce coup de blues quand elles arrivent depuis que j’essaie d’avoir un bébé. Evidemment.

Chaque fois qu’elles débarquent c’est une grosse déception, heureusement assez vite suivie d’un nouvel espoir : dans quelques jours j’ovulerai (enfin j’espère !) à nouveau, et ça sera reparti pour un tour.

En attendant on va recommencer l’éternelle rengaine : dolipranes, spasfons, tampons.

imgres

Et recommencer. Reprendre espoir, y croire encore et toujours.

Comme on dit : si c’est pas pour cette fois ce sera pour la prochaine…

2 réflexions sur “Le débarquement

  1. Sila dit :

    Fait chier! Je ne t’ai rien dit pour ne pas te filer de faux espoirs mais j’y croyais à mort… . Je n’ai pas bcp de mots réconfortants car je suis aussi déçue que si ça m’était arrivé. Bon ben, on fait comme d’hab’, on attend le 4e jour des règles pour recommencer à rêver! Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *