Cycle 7, acte I scène I

Data_Images_Godot91

 

 

 

 

Nous y revoilà. Repartis pour un tour. J3 de mon septième cycle. En réalité 5ème cycle d’essai, puisqu’il n’y a pas eu d’essais (pour cause d’éloignement de chouchounet à la bonne période…) pendant deux cycles d’affilée.

Je sors donc tout juste d’un joli cycle de 27 jours, avec une belle phase lutéale de 14 jours, comme recommandé par les professionnels de la santé bucco-dentaire (sic). Enfin, pour ceux et celles qui n’ont toujours pas compris comment fonctionnait un cycle féminin, je vous invite à replonger dans vos cours de sciences nat’ (oui, je fais partie de cette génération qui avaient des cours de « sciences naturelles » avant de devenir, attention 1,2,3 partez, « sciences de la vie et de la terre ». Vous constaterez au passage que plus ça va, plus on aime les noms compliqués. Quand j’étais toute petite on appelait ça « biologie », c’était encore plus simple. Mais pardon, je m’égare dans cette parenthèse interminaaaaaaaaable…). Je reprends : pour ceux qui ne savent pas donc, et qui ont paumé ou jeté leurs vieux livres ou cours de bio (ouf !), il y a internet. Internet c’est génial quand même, on peut en quelques semaines devenir aussi pro qu’une gynéco (j’exagère, bien sûr). Et même utiliser son jargon. Des fois je me dis que ça doit les faire marrer (ou flipper) les médecins, quand une patiente parle avec des mots très techniques. Un jour, une neurologue m’a demandé si j’étais médecin aussi. Non. merci pour le compliment, mais j’y travaille ! (La classe hein ?).

Bref, tout ça pour dire que, avec ma belle phase lutéale de 14 jours, mes TO (tests d’ovulation, je précise pour les néophytes) bien + à chaque cycle ou presque, je vais bien y arriver nom de nom ! Il ne me reste plus beaucoup de temps, chouchounet part pour trois mois se dorer la pilule pour le boulot à l’autre bout du monde. C’est malin. Je vais faire quoi moi pendant trois mois ? Compter mes corps jaunes ? (pour ceux à qui ça ne dit rien, encore une fois SOS Google…), regarder mes tests d’ovulation virer au positif alors que j’aimerais bien pouvoir garder en réserve mes précieux ovocytes, parce que si ça se trouve il ne m’en reste plus beaucoup et tant qu’à faire j’aimerais bien ne pas les gâcher ? Penser à autre chose ? (oui, ok, je sais, ça serait peut-être pas mal ça, je sais je sais…). Vous croyez que, sinon, il est possible de demander à chéri chéri de congeler son sperme à la maison (conservé précieusement dans notre congélo, entre les steaks et les haricots verts surgelés), que je tenterais gracieusement de m’injecter avec une pipette, comme font les gens qui font des inséminations « artisanales » ? Ok ok, ne prenez pas peur, je ne perds pas la boule. Promis j’essaierai de penser (un peu) à autre chose, et ok je l’admets, ça me fera des vacances, aussi. Sauf qu’en attendant et jusqu’à preuve du contraire je ne rajeunis pas, mes ovaires encore moins. Et puis, vous savez ce que c’est : quand on nous dit qu’on va – enfin ! – pouvoir avoir ce dont on rêve depuis des années, on a envie de l’avoir tout de suite là maintenant… ou vite vite vite.

En attendant il me reste une tentative. On va tenter le tout pour le tout. Je ne sais pas pourquoi, mais en écrivant ces dernières lignes, l’image d’un stand de chamboule-tout à la fête foraine est venue à moi, avec la sensation de l’avant dernière balle à lancer, tandis qu’on n’a encore rien dégommé, qu’on lance un peu désespérément, sachant qu’au fond on risque une fois de plus de se foirer… ou pas. On ne le saura qu’en tirant.

761759369

 

 

 

 

 

Bizarre cette idée…

Bon, pas de panique. Au pire on reprend les essais de plus bel en mai (le joli mois de mai !). En attendant je pourrais en profiter pour reprendre un rdv chez la gynéco, essayer l’acupuncture, prendre soin de moi, moins picoler, me faire de bonnes choses à manger, et tout et tout ce qui est recommandé par l’ufsbd les médecins pour améliorer sa fertilité… et puis penser à autre chose, aussi.

Oui, ce serait peut-être pas si mal, en fait.

Et puis, après tout, le principe d’un cycle, c’est que ça se termine et que ça recommence. Non ?

images

 

 

 

2 réflexions sur “Cycle 7, acte I scène I

  1. Celestine dit :

    Époustouflant !!!
    J’adore te lire 😉 ton humour, ta façon d’écrire…
    Je pense que tu pourrais en tirer un bon romant de ton blog … Ça plairait aux lecteurs c’est certain…
    Allez ce dernier cycle a fond, en plus là ton chouchou sera prévenu de tout donc c’est le bon cycle …par contre après méfie toi!! Il ne sera pas rentrer pour la première écho 😉
    Allez des bizettes et très bonne journée.

  2. Espoir4477 dit :

    Coucou ma chère,

    on croise fort les doigts, je me réjouis que le voyage de ton homme soit repoussé.

    En tout cas, j’ai toujours de plaisir à te lire, c’est comme un roman d’une histoire de la vie qui ressemble un peu à la mienne que je viens scruter page par page !

    A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *