8 mois et 10 nouvelles sensations plus tard…

medium_gorille1

 

 

 

 

J’arrive au stade où, enceinte jusqu’aux yeux (aux dents, au cou), je me laisse complètement aller à ce nouveau corps, me renversant en arrière quand je marche, ne pouvant plus vraiment croiser les jambes quand je suis assise – ça donne souvent des poses très classes, heureusement qu’alors je ne suis pas en mini-jupe -, ressemblant à une tortue sur le dos quand je dois me lever de mon lit ou du fond de mon canapé.

Voilà 10 petites choses de la grossesse, super sympas vous verrez, qui me font tout drôle. Je n’appellerai pas ça des « maux », ou « désagréments », puisque parmi ces petites choses il y en a des plutôt plaisantes (avoir, enfin !!!!!, des seins). Non, juste des choses qui « font bizarre », des sensations inédites d’un nouveau corps qu’on doit finalement apprivoiser en peu de temps.

Parmi les petits trucs sympas que j’ai remarqué, en cette fin de grossesse  (oui, ce n’est pas fini, d’autres choses peuvent encore apparaitre, je vous tiendrai alors au courant bien entendu) :

1. Mes seins qui touchent mon ventre. Pas besoin d’en dire plus hein. Vous voyez quoi.

2. Mon pubis qui touche mon ventre (!!!). Eh oui. Comme les personnes très très très bien portantes. Quand je suis assise, il y a un gros pli entre mon bas ventre et la chair de mon pubis. Le tout forme deux boudins qui se touchent. C’est-y-pas merveilleux…

030_roma

 

 

 

 

 

 

 

3. Mes seins encore, qui se touchent l’un l’autre quand je dors sur le côté (en tant que mince aux ptits seins au départ, autant vous dire que jamais mon sein gauche ne s’est posé (oui, littéralement posé) sur mon sein droit quand je suis allongée sur le côté. Mais ça c’est plutôt cool. J’en ai rêvé toute ma vie alors je ne vais pas me plaindre. J’avais, pour une fois, quelque chose à mettre dans mon haut de maillot de bain cet été… (bon, ok, dans le bas aussi).

4. Des boutons sur les fesses !!! Oui. C’est affreux. Comme de l’acné un peu mais sur le cul. Au top, la classe quoi. Je me suis donc vue en train de me badigeonner l’arrière-train d’eau précieuse (c’est pas interdit pendant la grossesse ça ?)… Hum.

5. J’ai deux mains gauches. Mais vraiment. Moi qui avais enfin, après des années de jobs à la con qui dégourdissent (serveuse, etc.), réussi à me débarrasser du surnom « Pierre Richard », me revoilà en Pierre Richard. Je suis maladroite, c’est horrible. Je fais TOUT tomber. Tout le temps. Des fois je fais tomber un truc, je le ramasse, et le refais tomber. Je fais valdinguer mon mascara pendant que je me maquille et repeins par la même occasion la moitié de ma figure + le joli tee-shirt de grossesse prêté par une copine + le sol de ma salle de bains (lui-même ravi de coller à ma brosse de mascara les poils les poussières qui trainent par terre – oui j’ai comme qui dirait de plus en plus de mal à me motiver pour passer l’aspi, si vous voyez c’que j’veux dire – ).

kopyto_richard_pierre

 

 

 

 

 

 

6. J’ai moins de neurones. C’est dingue. Je zappe, j’oublie, je fais des gaffes. Ça va peut-être avec l’aspect Pierre Richard, mais c’est terrible. Surtout ce dernier trimestre de grossesse. Il m’est arrivé d’avoir comme des blackouts, l’alcool en moins. Ok, j’ai été un peu débordée ces derniers temps, m’enfin quand même. Je m’excuse ici-même auprès des gens auxquels ces neurones en moins auraient porté préjudice. Pardon pardon.

7. Je fais pipi dans une nouvelle position. Comme un gros monsieur, je suis assise bien en arrière, sur presque toute la cuvette, la  culotte aux pieds pour pouvoir écarter le plus possible les jambes, afin d’offrir une place disponible à mon ventre que je n’arrive plus à simplement « poser » sur mes cuisses, comme il y a encore quelques semaines/mois. Non maintenant je suis comme un gros monsieur ventru. L’autre jour, je suis même arrivée à POSER mon ventre sur le fauteuil sur lequel j’étais assise ! Manque plus que le cigare, et ce sera parfait.

toilettes-wc-homme-toutes-tailles-maigre-gros-porte

 

 

 

 

 

 

8. Je n’ai plus accès à mon pubis. Encore lui ! vous m’direz, eh oui. Encore lui. À moins de voir son fabuleux reflet dans le miroir ou de jauger à tâtons, je n’ai aucune idée de son allure : besoin d’un débroussaillage ou pas ? Comme j’ai dit l’autre jour à ma sage-femme, qui me déconseillait de me raser aux entournures, « heu… de toute façon je n’ai plus tellement accès à cette partie de mon corps hein » (au cas où elle n’aurait pas remarqué…).

9. Pour en revenir à la partie haute de mon corps (pas la peine de dire « au dessus de la ceinture », je n’en ai plus), j’ai des petits grains de beauté qui apparaissent ou prennent du relief au niveau du cou, et du haut du buste. Aussi quelques petites excroissances de chair, toutes petites heureusement. Mais bon depuis quelques semaines, quand je me passe la main dans le cou, c’est comme qui dirait un peu granuleux… Bof.

10. Je ronfle. Pareil, pas besoin d’en dire beaucoup plus.

C’est sexy la grossesse hein ?

Kim-Kardashian-a-Sherman-Oaks-en-Californie-le-16-mai-2013_portrait_w674

 

 

Et pourtant et pourtant… je me sens tels les pieds de Kim Kardashian sur cette photo (elle-même alors enceinte, ceci explique peut-être cela…) : un peu serrée mais avec plein de rose quand même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *